• Français
  • English
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Bertrand Kibler, lauréat du Prix Fabry – de Gramont

Tags :

Bertrand Kibler, chercheur CNRS au laboratoire ICB s’est vu attribuer le Prix Favry – de Gramont pour ses travaux dans le domaine des ondes non-linéaires, notamment l’observation des ondes de respiration et de leurs interactions, en tirant profit des technologies modernes de l’optique ultrarapide aux longueurs d’ondes télécoms.
Ce prix récompense un.e jeune chercheur.se de moins de 40 ans, reconnus internationalement, dont les travaux de recherche ont été remarqués pour leur qualité, leur originalité et leur impact potentiel.

Bertrand Kibler a effectué sa thèse à l’Institut FEMTO-ST sur la propagation non-linéaire d’impulsions ultracourtes dans les fibres optiques, puis un post-doctorat à l’Université de Bourgogne sur divers projets d’application des sources impulsionnelles à fibre optique. Il a ensuite intégré le CNRS en tant que Chargé de Recherche en 2009 au Laboratoire Interdisciplinaire Carnot de Bourgogne. Ses domaines de recherche couvrent l’étude fondamentale de divers processus non-linéaires en optique ainsi que le développement expérimental de nouvelles sources de lumière dans l’infrarouge, par le biais des technologies liées à la fibre optique. Il a ainsi développé une plateforme d’études des solutions mathématiques décrivant les ondes complexes de l’équation de Schrödinger non-linéaire. Les résultats obtenus lui ont permis de révéler un exemple clé : les ondes breathers et leurs dynamiques d’interaction, qui décrivent l’émergence spontanée d’ondes extrêmes dans divers domaines, dont les vagues scélérates océaniques. Son approche multidisciplinaire de la recherche a permis d’associer le même type d’expérimentation dans deux branches distinctes de la physique des ondes, à savoir l’optique et l’hydrodynamique, à des échelles de temps radicalement différentes. Ce recours à plusieurs disciplines offre de nouvelles perspectives pour la recherche des ondes complexes, en dépassant les limites intrinsèques de chaque système expérimental. Bertrand Kibler a obtenu la médaille de bronze du CNRS en 2012. Il est auteur et co-auteur de plus de 120 articles scientifiques dans des revues internationales à comité de lecture, 4 chapitres d’ouvrages et 1 brevet.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Log In

Create an account