• Français
  • English
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

Retour sur la nuit dijonnaise de l’antimatière

Tags :

A l’occasion de ses 80 ans, le CNRS, mais aussi le CEA et la Société Française de Physique ont organisé la première « Nuit de l’Antimatière ». Une soirée pour faire découvrir au grand public les propriétés fascinantes de l’antimatière et ses applications quotidiennes.

L’événement s’est tenu simultanément à Paris au cinéma le Grand Rex et dans 13 autres villes françaises toutes interconnectées pour l’occasion. A Dijon, plus de 200 personnes se sont retrouvées sur les bancs de l’amphithéâtre Recoura dès 18 heures, pour assister à deux conférences locales, avant de suivre le flux en direct du Grand Rex.

Au programme

Conférences, visites virtuelles du CERN et du PET Scan (Tomographie par Émission de Positrons), quiz, table ronde et webcast ont rythmé la soirée et animé les esprits.

Bien que Dijon ne soit pas sortie grande gagnante du quiz, la soirée a réunis deux spécialistes de l’antimatière : Didier Klein, Professeur à l’Université de Technologie Belfort-Montbéliard et au Laboratoire ICB à Dijon et Manuel Grivet, Maître de Conférences à l’Université de Franche-Comté et au Laboratoire Chrono-Environnement à Besançon.

« Matière et antimatière : État des connaissances », par Didier KLEIN, Professeur des Universités, UTBM / Laboratoire ICB

A l’origine, le rapport d’antimatière et de matière dans l’Univers primordial devait être proche de un. Mais, aujourd’hui, les observations scientifiques détectent principalement de la matière ; que cela soit dans les plus petites formes de vie terrestre comme dans les objets stellaires les plus grands. Il n’y a plus beaucoup d’antimatière à observer. Et donc, les scientifiques ont défini comme grand défi de la physique, la compréhension de cette évolution qui a conduit à l’asymétrie entre la matière et l’antimatière.
Le développement des outils et les observations, par la spectrométrie nucléaire, ont permis aux chercheurs d’observer des particules d’antimatière sur terre et de comprendre une partie de ce phénomène. Ce sera la première partie de cette conférence. Dans la seconde partie, nous ferons le point sur les expériences de physique des particules qui ont montré que les lois de la nature ne s’appliquaient pas de la même manière pour la matière et pour l’antimatière.
Ainsi, des grandes expériences aux théories les plus récentes, nous allons présenter les connaissances actuelles sur la matière et l’antimatière, pour permettre à tout à chacun de comprendre ce phénomène et ses applications pour l’homme.

« La vie de Mr Positron : Le temps des vacances »

par Manuel Grivet, Maître de Conférences, UFC / Laboratoire Chrono-Environnement
Après une brève présentation de Mr Positron, nous aurons le bagage nécessaire pour partir en voyage avec lui dans la matière. Implanté, thermalisé puis diffusé, il connaîtra de nombreuses aventures qui l’amèneront à se marier, se faire capturer dans un volume libre, en pleine vacance, pour enfin disparaître en un éclair photonique. Simples spectateurs de cette expédition, nous n’aurons en tout et pour tout qu’un chronomètre pour mesurer ces vacances et décrypter ce qu’il essaie de nous dire, lors des dernières nanosecondes de sa vie, au terme de multiples itinéraires. C’est la Spectroscopie d’Annihilation de Positrons.

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Log In

Create an account