Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page
Chargement Évènements

Agenda

Journée scientifique consacrée aux Neurosciences et aux Apprentissages

« Tous les Évènements

jeudi 16 juin 2022 8:30 jeudi 16 juin 2022 17:00
+ Google Map Bâtiment STAPS – Dijon

Dans le cadre du DU Perception Action et Troubles des Apprentissages, une journée de conférences, ouverte à tous, aura lieu le jeudi 16 juin 2022 de 8H30 à 17H00 dans l’amphithéâtre Mieusset.

Elle est organisée conjointement par l’unité INSERM U1093 Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice (CAPS), Sensoridys et ISPROD.

 

Conf DU PATA copie

 

Au programme :

 

LA FABRIQUE DU CRÉTIN DIGITAL : Professeur Michel Desmurget 

Docteur en neurosciences et directeur de recherche à l’Inserm, Michel Desmurget travaille à l’Institut des Sciences Cognitive Marc Jeannerod de Lyon. Réalisant une synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, il démontre que « ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle ». La consommation du numérique sous toutes ses formes par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires). Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences qui affectent fortement la réussite scolaire de nos enfants. 

LA VERTICALE VISUELLE SUBJECTIVE : LA PART DU CERVEAU, DU VESTIBULE, DE LA VISION ET DE LA PROPRIOCEPTION : Professeur Alexis Bozorg Grayeli. 

Le Professeur Alexis Bozorg Grayeli est chef du service de chirurgie oto-rhino-laryngologique de la tête et du cou au CHU de Dijon. Il est également chercheur au laboratoire ImVia dédié à l’imagerie et à l’exploration informatique en médecine. Son activité de recherche actuelle est consacrée aux outils thérapeutiques mini-invasifs en otoneurologie mais aussi aux méthodes d’exploration de l’équilibre. Dans ce dernier domaine, il a réalisé plusieurs études sur le rôle de l’oreille interne dans la perception de soi et de l’environnement et sur l’influence de l’hypersensibilité visuelle et vestibulaire sur la déréalisation et la dépersonnalisation dans les vertiges chroniques. Son expertise est particulièrement intéressante pour tous ceux qu’intéressent les rapports cliniques et thérapeutiques entre système vestibulaire, vision et proprioception. 

COMPRENDRE LA PAROLE DE L’AUTRE EST AUSSI UN ACTE MOTEUR : Professeur Luciano Fadiga 

Le Professeur Luciano Fadiga est neurophysiologiste à l’université de Ferrare et chercheur à l’Institut Italien de Technologie à Gênes en Italie. Docteur en médecine et en neurosciences, avec ses collègues de Parme, il a découvert les neurones miroirs qui unifient la perception et l’action. Cette découverte majeure des vingt dernières années en neuroscience permet de comprendre comment notre cerveau est capable d’interpréter les actions d’autres personnes. Il a démontré qu’une résonance motrice similaire est activée pendant l’écoute de la parole et implique les centres moteurs liés à la langue. Il a récemment démontré que cette activation motrice intervient clairement dans la perception de la parole. Chercheur de renommée mondiale, il dirige un groupe de chercheurs qui étudie la possibilité d’établir une communication matérielle entre le cerveau humain et un dispositif artificiel. Ses autres domaines de recherche concernent l’attention et ses mécanismes neuronaux. Il dirige plusieurs projets européens sur la reconnaissance et le contrôle de l’action et de la parole. 

LES INTELLIGENCES MULTIPLES : Monsieur Bruno Hourst. 

Après avoir été successivement marin et pilote d’hélicoptère, Bruno Hourst se dirige vers l’enseignement au milieu des années 1990. Il est alors confronté à des élèves en échec scolaire et s’intéresse aux méthodes d’enseignement favorisant  de meilleurs résultats en se formant en Australie et aux États-Unis. Auteur de l’ouvrage « Au bon plaisir d’apprendre », il donne un aperçu des différentes techniques pédagogiques qu’il étudie et privilégie, s’appuyant notamment sur la théorie des intelligences multiples développée par Howard Gardner. Cette théorie qui décrit 8 types d’intelligences humaines bouleverse l’approche classique de l’intelligence, celle-ci étant classiquement considérée comme une faculté unique et générale, mesurable par le fameux QI. Il préconise son application à l’école et dans l’entreprise. Il a écrit plusieurs autres livres à destination des formateurs et des enseignants, ainsi que des parents pour faciliter l’éducation de leurs enfants. Il publie également des ouvrages plus spécialisés qui approfondissent certaines des approches pédagogiques abordées, donnant des conférences à destination des enseignants de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de l’enseignement spécialisé, en France et en Belgique. 

 

Entrée libre mais Réservation obligatoire (nombre de places limité)

Inscripition sur : https://www.helloasso.com/associations/sensoridys-association-francaise-de-patients-souffrant-d-une-dysfonction-proprioceptive/evenements/journee-scientifique-inserm-sensoridys 

 

 

Dans le cadre du DU Perception Action et Troubles des Apprentissages, une journée de conférences, ouverte à tous, aura lieu le jeudi 16 juin 2022 de 8H30 à 17H00 dans l’amphithéâtre Mieusset.

Elle est organisée conjointement par l’unité INSERM U1093 Cognition, Action et Plasticité Sensorimotrice (CAPS), Sensoridys et ISPROD.

 

Conf DU PATA copie

 

Au programme :

 

LA FABRIQUE DU CRÉTIN DIGITAL : Professeur Michel Desmurget 

Docteur en neurosciences et directeur de recherche à l’Inserm, Michel Desmurget travaille à l’Institut des Sciences Cognitive Marc Jeannerod de Lyon. Réalisant une synthèse des études scientifiques internationales sur les effets réels des écrans, il démontre que « ce que nous faisons subir à nos enfants est inexcusable. Jamais sans doute, dans l’histoire de l’humanité, une telle expérience de décérébration n’avait été conduite à aussi grande échelle ». La consommation du numérique sous toutes ses formes par les nouvelles générations est astronomique. Dès 2 ans, les enfants des pays occidentaux cumulent chaque jour presque 3 heures d’écran. Entre 8 et 12 ans, ils passent à près de 4 h 45. Entre 13 et 18 ans, ils frôlent les 6 h 45. En cumuls annuels, ces usages représentent autour de 1 000 heures pour un élève de maternelle (soit davantage que le volume horaire d’une année scolaire), 1 700 heures pour un écolier de cours moyen (2 années scolaires) et 2 400 heures pour un lycéen du secondaire (2,5 années scolaires). Contrairement à certaines idées reçues, cette profusion d’écrans est loin d’améliorer les aptitudes de nos enfants. Bien au contraire, elle a de lourdes conséquences qui affectent fortement la réussite scolaire de nos enfants. 

LA VERTICALE VISUELLE SUBJECTIVE : LA PART DU CERVEAU, DU VESTIBULE, DE LA VISION ET DE LA PROPRIOCEPTION : Professeur Alexis Bozorg Grayeli. 

Le Professeur Alexis Bozorg Grayeli est chef du service de chirurgie oto-rhino-laryngologique de la tête et du cou au CHU de Dijon. Il est également chercheur au laboratoire ImVia dédié à l’imagerie et à l’exploration informatique en médecine. Son activité de recherche actuelle est consacrée aux outils thérapeutiques mini-invasifs en otoneurologie mais aussi aux méthodes d’exploration de l’équilibre. Dans ce dernier domaine, il a réalisé plusieurs études sur le rôle de l’oreille interne dans la perception de soi et de l’environnement et sur l’influence de l’hypersensibilité visuelle et vestibulaire sur la déréalisation et la dépersonnalisation dans les vertiges chroniques. Son expertise est particulièrement intéressante pour tous ceux qu’intéressent les rapports cliniques et thérapeutiques entre système vestibulaire, vision et proprioception. 

COMPRENDRE LA PAROLE DE L’AUTRE EST AUSSI UN ACTE MOTEUR : Professeur Luciano Fadiga 

Le Professeur Luciano Fadiga est neurophysiologiste à l’université de Ferrare et chercheur à l’Institut Italien de Technologie à Gênes en Italie. Docteur en médecine et en neurosciences, avec ses collègues de Parme, il a découvert les neurones miroirs qui unifient la perception et l’action. Cette découverte majeure des vingt dernières années en neuroscience permet de comprendre comment notre cerveau est capable d’interpréter les actions d’autres personnes. Il a démontré qu’une résonance motrice similaire est activée pendant l’écoute de la parole et implique les centres moteurs liés à la langue. Il a récemment démontré que cette activation motrice intervient clairement dans la perception de la parole. Chercheur de renommée mondiale, il dirige un groupe de chercheurs qui étudie la possibilité d’établir une communication matérielle entre le cerveau humain et un dispositif artificiel. Ses autres domaines de recherche concernent l’attention et ses mécanismes neuronaux. Il dirige plusieurs projets européens sur la reconnaissance et le contrôle de l’action et de la parole. 

LES INTELLIGENCES MULTIPLES : Monsieur Bruno Hourst. 

Après avoir été successivement marin et pilote d’hélicoptère, Bruno Hourst se dirige vers l’enseignement au milieu des années 1990. Il est alors confronté à des élèves en échec scolaire et s’intéresse aux méthodes d’enseignement favorisant  de meilleurs résultats en se formant en Australie et aux États-Unis. Auteur de l’ouvrage « Au bon plaisir d’apprendre », il donne un aperçu des différentes techniques pédagogiques qu’il étudie et privilégie, s’appuyant notamment sur la théorie des intelligences multiples développée par Howard Gardner. Cette théorie qui décrit 8 types d’intelligences humaines bouleverse l’approche classique de l’intelligence, celle-ci étant classiquement considérée comme une faculté unique et générale, mesurable par le fameux QI. Il préconise son application à l’école et dans l’entreprise. Il a écrit plusieurs autres livres à destination des formateurs et des enseignants, ainsi que des parents pour faciliter l’éducation de leurs enfants. Il publie également des ouvrages plus spécialisés qui approfondissent certaines des approches pédagogiques abordées, donnant des conférences à destination des enseignants de l’Éducation Nationale, de l’Enseignement Supérieur et de l’enseignement spécialisé, en France et en Belgique. 

 

Entrée libre mais Réservation obligatoire (nombre de places limité)

Inscripition sur : https://www.helloasso.com/associations/sensoridys-association-francaise-de-patients-souffrant-d-une-dysfonction-proprioceptive/evenements/journee-scientifique-inserm-sensoridys 

 

 

NULL

Log In

Create an account