Aller au menu Aller au contenu Aller à la recherche
  • Français
  • English
  • Français
  • English
aA - +Imprimer la page

L’équipe BH2N du laboratoire ICB en quatrième de couverture de la revue scientifique « SMALL »

Tags :

L’article « Anti‐Platelet Effect Induced by Iron Oxide Nanoparticles: Correlation with Conformational Change in Fibrinogen » (L’effet antiplaquettaire des nanoparticules peut s’expliquer par un changement induit de conformation du fibrinogène) de l’équipe BH2N ((Bio-)Hybrid Nanoparticles & Nanostructures) du département Nanosciences a été sélectionné pour la quatrième de couverture du Volume 17, Issue1 – 7 janvier 2021 de la revue scientifique SMALL.

Les nanoparticules (NPs) sont développées et fonctionnalisées pour diverses applications biomédicales. Cependant, les connaissances sur leurs effets et leur toxicité sur les composants sanguins sont limitées. Les particules circulantes interagissent inévitablement avec les cellules sanguines et les protéines plasmatiques entrainant ainsi de potentielles interférences avec l’hémostase. Une nouvelle étude s’est concentrée sur l’effet de la fonctionnalisation de nanoparticules avec différents revêtements biocompatibles sur la fonction plaquettaire et la coagulation du sang humain pour comprendre leurs potentielles toxicités. Les chercheurs ont montré que, quelles que soient les caractéristiques physicochimiques de nanoparticules d’oxyde de fer, ces NPs présentaient toutes un effet antiplaquettaire, fortement dépendant de la dose utilisée, qui diminuait l’agrégation plaquettaire. Après avoir évalué les hypothèses concernant l’encombrement stérique induit par ces NPs dans le pont plaquettaire, ainsi que l’implication de l’adsorption des protéines à la surface des NPs (couronne protéique) dans l’effet antiplaquettaire, l’étude conclut que la présence de NPs dans le sang induit un changement de conformation du fibrinogène influençant ainsi l’effet antiplaquettaire. Cette conclusion montre que les nanoparticules peuvent influencer fortement les protéines sanguines et qu’étudier plus en détails ces phénomènes pourraient permettre de comprendre et contrôler leurs interactions en nanomédecine ou dans le cadre de la pollution atmosphérique.

  • Pour plus d’informationsRegina Komal Kottana, Lionel Maurizi, Brian Schnoor, Kenise Morris, Jessica Ann Webb, Michael Anthony Massiah, Nadine Millot, and Anne-Laure Papa, 

https://doi.org/10.1002/smll.202004945

  • Quatrième de couverture : 

https://onlinelibrary.wiley.com/doi/10.1002/smll.202170003

Contacts 

kc_data:
a:8:{i:0;s:0:"";s:4:"mode";s:2:"kc";s:3:"css";s:0:"";s:9:"max_width";s:0:"";s:7:"classes";s:0:"";s:9:"thumbnail";s:0:"";s:9:"collapsed";s:0:"";s:9:"optimized";s:0:"";}
kc_raw_content:

Log In

Create an account